L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

Percussion pneumatique: Le dyole de truc, le truc de dyole ou le drole de tyuc

drole de truc.jpg

Une astuce pour faire sonner une clochette de Didier Eloy arrivée sur le forum de Jipé suite à une question avec les réponses habituelles basées sur un moteur en soufflet. Puis l'astuce simplissime. Basée sur le principe de la sarbacane et applicable à l'ensemble d'un instrument à percussion comme un glockenspiel.

Une idée à creuser et tellement plus facile à mettre en place. On peut envisager des registres qui permettent une frappe légère, moyenne ou forte en faisant varier le diamètre et la masse du piston. La dynamique à la portée de tous pour les instruments à percussion.












Une modification, très simple, permet d'améliorer encore la réponse, et permet
d'avoir une seule frappe même si la note est tenue.

Il suffit de faire un trou dans le tube ce qui fait que lorsque l'air arrive
le noyau est éjecté vers le haut et frappe la clochette , mais lorsque la
base du noyau découvre le trou, on a un échappement de l'air ; ce qui fait
que même si l'air est maintenu, le noyau est à 1mm de la clochette et il
permet à celle ci de continuer à tinter .

Cela permet de s'affranchir des temps de réponse des soupapes.

Lorsque l'on arrête l'air le noyau descend très vite car la prise d'air est
plus grande grâce au trou.

Le diamètre du trou est fonction du poids du noyau et de la pression de
l'air.







et une vidéo sur le sujet avec une autre solution

 

des percussions pour un orgue de barbarie

 

et celle d'un wurlitzer



03/10/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 92 autres membres