L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

Les orgues de philippe

bien faire.jpg critiques.png

 

 

Certains prétendent que "Philippe n'a jamais montré de travail personnel !"

C'est bien sur un mensonge éhonté destiné à répandre une légende urbaine pour dévaloriser le reste de mon travail. Pour surtout justifier l'idée, d’après les mêmes menteurs, que je ne montrerai que le travail des autres. D'un autre point de vue, c'est vrai puisque je ne travaille pas,  je m'amuse avec les orgues de barbarie.

 

 

 Je n'imaginais pas qu'il soit nécessaire de démontrer l'existence de mes réalisations personnelles. mais les confidences de certains lors du rassemblement de constructeurs à Berrwiller m'ont amené à conclure que quelques opposants mal intentionnés pouvaient émettre ce genre d'opinion et que les novices tombés de la dernière pluie pourraient les croire.

 

Alors pour les faire mentir une fois de plus  voici quelques photos pour faire la preuve du contraire:

 

Le premier orgue construit entre septembre 2003 (date de mon stage chez Michel Fischer) et décembre 2003 (date du premier coup de manivelle).

Il faut savoir aussi qu'à cette époque je n'étais pas encore en retraite mais bien en activité!

 

quelques photos prisent à l'occasion du festival des Gets 2004 Michel Fischer était présent:

orgue1-1-R.jpg

 

orgue1-2R.jpg

 

Cet orgue est encore en service je l'ai donné à un copain qui tient un musée dans le nord:

le  musée rural du Steenmeulen à Terdeghem et son moulin où vous pouvez prendre un repas en l'écoutant.

Il fonctionne encore et n'a subit qu'une réparation suite à un prêt à Arien Sésoltani qui m'avait explosé la réserve en appuyant un peu trop fort dessus.

 

Sa particularité des flutes en contre plaqués et donc des lèvres supérieures plaquées en laiton pour cacher les couches de bois de fils différents. L'utilisation des Vannes à Membrane Tangentielle, d'une flûte de pan à trous carrés et des tampons à bouchons en silicone avaient à l'époque provoqué de nombreuses questions et réactions sur le forum des JTM. Ce sont des techniques personnelles qui ont été montrées et adoptées largement depuis et pas seulement par mes stagiaires des passionnés du bois.

On y voit aussi le jeu de flûtes du suivant qui n'était pas tout à fait terminé.

Le meilleur témoignage est celui de Didier Bougon qui a assisté à ce festival et est venu rigoler un bon coup sur le stand. Son intervention est en fin d'article dans les commentaires.

 

Les photos du second un peu plus soigné avec des flûtes en  cèdre, des noyaux et des lèvres inférieures en buis, de jolies boules en laiton sur les tampons et surtout une charrette pour les cartons.

Il a aussi été fabriqué par moi seul entre janvier 2004 et fini en août 2004 alors que j'étais toujours en activité professionnelle. Les photos des Gets en juillet 2006.

Avant cette époque je produisais des automates avec ma sœur qui étaient exposés  pendant le même festival, et ce depuis 1992. C'est d'ailleurs à l'occasion du festival de 2002 que j'ai rencontré Michel Fischer qui proposait des stages de fabrication d'orgue de barbarie.

 

 orgue2-1R.jpg

 

orgue2-2R.jpg

 

orgue2-3R.jpg

 

C'est en recherchant du bois de meilleur qualité que le contre-plaqué que j'ai fais la rencontre des passionnés du bois. Ils m'ont alors demandé d'animer des stages. C'est cet orgue qui me sert lors de ces stages. Je le démonte entièrement et le remonte à la fin de chaque stage, pour démontrer que si l'on ne dérègle rien il joue parfaitement après remontage sans aucun problème. Il n'a donc jamais été décoré et reste "le ventre à l'air" pour justement laisser voir l'intérieur.

 

Il m'a juste été indispensable de supprimer les vis à bois qui ne supportent pas cette pratique répétée qui fait foirer le pas de vis pour les remplacer par des inserts et des boulons BTR.

 

 

 J'allais oublier! Pour l'écouter: //philippe.cichon.free.fr/mp3/

 

 

Suite à une polémique d'un certain JM02 (déjà) un anonyme et qui lui n'a jamais rien montré mais qui prétendait qu'il n'entendait pas toutes les notes à l'écoute du carton d'amour et printemps de Pierre Charial, Réponse en vidéo (prise en 2008), avec l'avis de Pierre Charial l'auteur du carton en question.

 

conclusions:
Les avis c'est comme les trous du Q tout le monde en a un et heureusement, personne n'a le même.
Il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.
Et enfin il vaut mieux fermer sa gueule et passer éventuellement pour un c.. que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet.

 

alésia.jpg
 

 

 

Depuis j'ai participé aux festivals des Gets avec:

 

- Un  orgue multistandard un orgue 42 Touches à la fois mécanique et pneumatique compatible 27t pneumatique et pouvant fonctionner en 54 t midi. Cet orgue a été exposé aux Gets en 2008 les vidéos non censurées où je n'ai pas disparu: 1er partie et 2° partie. Cet orgue est encore en ma possession.

 

- Un premier piano pneumatique qui a été exposé en 2010 avec une  perforatrice piloté par informatique aux Gets qui sont tout deux aujourd'hui dans mon sous-sol.

 

- en 2012  dans le chapiteau derrière l'ancien musée d'automates avec l'orgue de Bernard et un sur-clavier pour piano ordinaire,  Pour lequel une étude  pour le calage des relais sur le clavier a été indispensable.

 

- en 2014  avec Michel Fischer et son deuxième orgue de foire et un ensemble orchestral relié par Wifi qui réunissait 2 orgues un piano enregistreur et un accordéon.

C'est à cette occasion que Michel à reçu une manivelle de bronze pour sa prestation à laquelle nous sommes fiers d'avoir participé.

 

Get-2014.png

 

Philippe et sa sœur Michèle ont déjà obtenu une telle distinction pour leurs automates en 1992 à leur première participation au festival de Gets.

 

- en 2016  avec Jean-Pierre Rosset et ses perforatrices, Jean-Claude Augiron et son orgue 529 au décor de marqueterie exceptionnel, personnellement j'ai présenté les flûtes phicophones un nouveau type de flûte totalement inhabituel, les flûtes cubiques des basses compactes et débattu avec les constructeurs de passage des derniers article du blog comme les membranes déformations et débattements ou de nos projets.

 

 

- l’orgue de Bernard un 42 touches midi et multistandard 42/27 pneumatique a lui été exposé lors des rassemblements de constructeurs amateurs de Sarlat et de La Jarne, Mudaison, Erquy, Allevard, Muret mais pas à Berrwiller on pensait qu'on l'avait trop vu mais il y avait celui d'un de mes stagiaires: Yves Audouin!

 

Un projet auquel j'ai participé indirectement, le projet Théophile.

 

 

Par ailleurs nous avons récemment travaillé, tout autant en groupe que personnellement sur plusieurs sujets spécifiques

 

1) Ceux qui font l'objet d'un article:

- le  mini 29 à anches qui est en cours.

- les flutes de type inhabituel dont les partiels sont plus harmoniques

- la  flute de type polyphone de Debierre (l'article en cours n'est pas encore publié)

- la mécanisation d’un vibraphone éventuellement frotté au lieu de frappé

- les souffleries les plus silencieuses possibles autant motorisées, automatiques et régulées en pression sur la totalité du débattement des pompes que sur celles mécaniques et manuelles

- la gestion informatique de la vélocité, ou plutôt de la dynamique, pour les pianos

- l'utilisation des imprimantes 3D dans l’orgue de barbarie et la musique mécanique en général

- les super basses cubiques

- l'amélioration du  débattement des membranes par l'utilisation de chanfreins

- l'amélioration de l’alimentation des basses

- l'introduction de notions comme la  progression progressive pour le calcul des diapasons

- l'explication du  réglage en lumière par les couches limites

- la strioscopie pour étudier nos flûtes

- les correctifs sur la longueur acoustique avec les ventres fictifs  calculés par le rayonnement et la propagation

 

 

2) ceux qui ne sont qu'en projet sans articles:

- les sons de bouche pendant la transition

- l'utilisation de l'électronique (avec la carte Arduino ). 

 

je me suis également lancé dans la musique mécanique en général avec les pianos pneumatiques. J'en possédais 4 dont 2 en état de marche, mais plus que 3 depuis qu'un de mes stagiaires a repris celui qui encombrait le domicile de mes parents! 

 

Tout ceci (sauf les travaux en cours et donc non terminés) à été exposé au fur et à mesure et jusqu'à présent le plus souvent en présence de Michel Fischer qui malheureusement ne pourra plus venir nous soutenir.

Je m'applique donc à venir à chaque festival avec le résultat d'un travail nouveau et original, qu'il soit personnel ou collectif n'est pas un critère, ni pour moi ni pour les organisateurs.

 

Le travail d'équipe est toujours plus enrichissant que le travail personnel on n'additionne pas les compétences ont les multiplie...

 

Effectivement comme ça fait déjà longtemps certains pourraient l'oublier (volontairement) et d'autres l'ignorer, mais maintenant mes détracteurs devront trouver d'autres arguments pour justifier leur aversion pour mes propositions qui visiblement dérangent l'idée qu'ils se font de la construction d'orgue de barbarie.

 

Mais ça fait tout drôle d'être un vieux C... des neiges d'antan pour ceux tombés de la dernière averse,  comme dans la chanson de Georges Brassens et que je dédie à un certain Viktor et ses potes, qui je l'espère continueront à nous faire marrer sur les forums!

 

 

 

 Et quoique disent nos détracteurs qui ne supportent pas l'introduction de l'électronique et du midi dans nos orgues ou le succès des techniques que l'on préconise sur notre blog, on continuera à n'en faire qu'à notre tête!

Enregistrer



04/01/2016
9 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 98 autres membres