L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

Les avantages du système midi

Certes en fonctionnement midi le carton disparait! Certains en concluent que l'on perd la magie (certains parlent même de poésie) du carton qui défile mais on y gagne (surtout tout ce qu'on évite sans carton):

 

Pour les nostalgiques du rouleau papier une vidéo du pénible rebobinage manuel, par contre l'orgue joue magnifiquement.

 

 

 

 

On allège la charrette du poids de l'ensemble des  cartons et des tiroirs, l'orgue est lui soulagé du chemin des cartons.

 

Mais plus précisément:

- plus de wouaps au passage des plis et même plus besoin d'acheter du carton

- plus besoin de se construire une perforatrice

- plus besoin de se creuser la tête pour plier les cartons ou de construire une machine à plier après la perforatrice

- plus de trémolos sur les petits ponts (surtout avec les VMC et/ou VMT trop rapides)

- les répétitions sont à la fois plus précises et rapides qu'avec un carton surtout si on utilise les VMC et VMT

- plus d'erreur de lecture sur les cartons mal guidés ou mal calés

- plus de déchirures sur les trous trop près les uns des autres

- plus de cartons qui s'envolent avec les coups de vent

- possibilité de jouer à plusieurs instruments en simultané (par exemple en voix célestes ou en duo avec un orgue à flûtes et un à anches midifié) avec une synchronisation parfaite. (avec une liaison par câble par exemple et sans câble par wifi).

Au rassemblement de Sarlat 2016 une tentative de démarrage de 4 orgues avec le système PPCap a fait la démonstration de la difficulté d'un démarrage simultané (voire de l'impossibilité). Car exactement comme les sprinters d'un 100 m il y aura toujours des départs trop tôt et aussi d'autres trop tard.

- on a un tempo régulier quelque soit la vitesse de la manivelle

- du coup on tourne la manivelle deux fois moins vite juste pour produire l'air sans avoir de fuite à la soupape, c'est beaucoup moins fatiguant. On accélère juste pour gonfler la réserve dans les passages qui en demandent beaucoup mais justement ça ne change pas le tempo!! c'est vraiment une autre façon de tourner. (on peut quand même faire varier le tempo avec les boutons de la carte SD).

- on ne manque plus jamais d'air dans les passages qui en consomment le plus donc on peut avoir des pompes et une réserve dimensionnés au plus juste.

- plus de bruit de fuite à la soupape surtout dans les passages sans notes

- On peut changer de main par exemple pour serrer la main d'un copain qui passe te saluer et même changer de tourneur sans arrêter la musique et surtout sans inquiétude, la réserve va jouer son rôle sans répercussion sur le tempo.

- on peut transposer facilement (sur la carte SD il y a une possibilité de modification même pendant l'exécution d'un morceau par demi-ton en plus ou en moins et d'autant que vous voulez pour les jours où on est enroué, sauf qu'il va manquer des flûtes en haut ou en bas à un moment)

- on change quasi instantanément d'un air à l'autre, la réserve n'a pas le temps de se dégonfler. On enchaine les airs sans temps mort sauf si on le décide avec le bouton pause.

-on peut essayer un fichier midi immédiatement dès qu'il est enregistré sur la carte SD plus besoin d'attendre le perçage du carton et si il faut rectifier on remplace le fichier et c'est fait, plus de carton perdu ou à jeter pour faire des essais. Donc un orgue midi est l'outil pratique de l'arrangeur.

- on dispose d'une véritable "carton-thèque" dans quelques grammes qui tiennent dans le creux de la main. Fini la charrette et les kilos de cartons à manipuler au chargement et déchargement.

- on est limité à l'usage des cartes SD de 2 Go on peut donc embarquer plus de 30 000 fichiers midi sur la carte en 255 fois 255 fichiers et plus si une mise à jour permet les sous-dossiers compte tenu qu'un ficier midi ne dépasse que rarement les 40Ko.

- on peut organiser tout ça dans des dossiers pour ne pas trop s'y perdre

- Par ailleurs ont peut programmer tout un spectacle en enregistrant des airs successifs dans un ordre précis pour ne pas avoir à chercher sur place au dernier moment dans un fatras rangé par ordre alphabétique ou par auteur ou par style de musique trop long à faire défiler avec les boutons d'une carte SD.

- on peut afficher toutes sortes d'informations sur le fichier par l'écran à cristaux liquides (comme les paroles de la chanson)

- le vol de la carte SD n'aura pas de grosse conséquence si l'on a une copie de protection alors que le vol d'un tiroir de cartons représente une perte financière importante ou pour le moins un gros investissement en temps pour tout reperforer

- Les fichiers midi circulent par milliers sur les sites internet et donc on a un accès totalement gratuit à la musique, plus de délai pour se procurer un air.Surtout si votre orgue est chromatique sans notes absente!

Tout particulièrement les transpositions des rouleaux de piano pneumatique qui sont généralement des Chefs-d’œuvre de notation en musique mécanique.

Toutefois je considère qu'un noteur professionnel est nettement supérieur aux musiciens amateurs dont les arrangements sont souvent d'une pauvreté affligeante. Ils n'exploitent que rarement les possibilités de la musique mécanique, même en midi les noteurs professionnels ont de l'avenir (à condition de trouver une parade contre la copie sauvage et illicite).

 

 Tout ça en gardant la possibilité d'utiliser des cartons 27/29 ou 42, ne l'oublions pas!!

 

Le seul inconvénient que j'ai trouvé c'est l'accès séquentielle (par défilement de la liste des titres) qui avec les cartons est plus aisé puisqu'ils sont tous visibles dans les tiroirs (donc à accès aléatoire) si les cartons sont toujours rangés dans le même ordre (ce que je n'ai jamais réussi à faire non plus). Mais on peut aussi piloter l'orgue avec un palm ou un ordinateur portable. On a alors la possibilité de choisir aléatoirement à la souris dans une liste voir fabriquer une liste dans un ordre précis pour un spectacle.

 

En plus on peut aussi facilement midifier un orgue ordinaire ou pire encore, construire un orgue purement midi sans chemin des cartons ni manivelle, un sacrilège pour les ayatollahs de la manivelle!!

 

 Et là on gagne en encombrement et en poids ce qui reste un  critère des plus importants (avec, ou plutôt après la qualité de jeu).

 

D'autres affirment et démontrent qu'un  orgue midi c’est facile à faire même pour des débutants

 

Les nostalgiques (pour ne pas dire les hayatollahs) du carton et de la manivelle demandent d'asservir le tempo à leur manivelle c'est regrettable pour eux car alors ils tournent avec une production d'air maximale en permanence ce qui produit un bruit continu et gênant à la soupape de décharge et cela demande aussi  un effort supplémentaire qui n'a lui aussi aucune utilité puisque comme déjà dit plus haut on peut tout de même modifier le tempo par les boutons (ce qui ne présente aucun intéret non plus, si on a choisit le bon tempo au départ). Cela démontre surtout leur méconnaissance du système midi. (ça nous fait penser à ceux qui regrettent les scratchs des disques vinyles sur leur lecteur de CD.) Ces mêmes défenseurs de la tradition qui se permettent d'interdire les orgues midi sur certains festivals oublient qu'avant les cartons, les orgues de barbarie étaient munis de rouleaux à picots à quand les festivals sans cartons au nom des rouleaux à picots?

Il faut rappeler que les tourneurs de manivelle avec de nombreux cartons et orgue pneumatique 27 touches qui constituent la grande majorité de ce qui existe aujourd'hui ne sont produit que depuis les années 70 en France! C'est donc une tradition très récente et à l'époque une grande renaissance.

La vidéo de l'association ritournelles et manivelles avec Riton et Arnaud et toute l'équipe trop nombreuse pour les nommer tous:
http://vimeo.com/83270841
écoutez bien à 9' 34"

Ce qu'il faut retenir du discourt de Riton c'est qu'un chanteur de rue avec un orgue type 27t pneumatique et plein de carton c'est du fantasme parce que ça n'existe en France que depuis les années 70.
Dans le temps c'étaient des mendiants avec des organettes à rouleaux à picots ou rouleaux de papier. La tradition dont certains nous rabattent les oreilles c'est une invention récente du pur fantasme!! Ils ont des souvenirs implantés qu'ils n'ont jamais vu! Bien sûr les cartons existent depuis plus longtemps mais dans les gros orgues de foire! rien à voir avec les chanteurs de rue.

 

parfaitement.jpg

 

Et ce qu'en dit un professionnel comme le ludion:

 

Traditionnellement l'Orgue de Barbarie est un instrument de saltimbanques, joué au coin de la rue pour attirer les badauds et annoncer un spectacle de lanterne magique, un numéro de danse de marmotte (les ramoneurs savoyards) ou d'ours (les paysans ariégeois), lancer un spectacle de chansonniers et ainsi diffuser des textes séditieux.

 

Le répertoire se choisit parmi les grands airs d'Opéra, les ariettes à la mode, ou la chanson populaire. Les textes sont quelquefois détournés et remplacés par des pamphlets contre Louis Philippe,  Napoléon III ou des diatribes nationalistes contre le Kaiser Guillaume de Prusse. Au début du XXème siècle apparaîtront des chanteurs de rue qui diffuseront les indispensables "petits formats".

 

Techniquement, ce sont plutôt des orgues à cylindres, portés sur la poitrine grâce à une bandoulière, et soulagés par une béquille. Les façades décoratives doivent retenir l'attention pendant que le tourneur se repose, mais le son puissant et la musique à la mode doivent faire ouvrir les fenêtres et attrouper
les passants. Le singe, le chien et les autres
 animaux savants par leurs facéties, font que
 l'on se laisse approcher facilement par
l'homme à la sébile, et justifient l'obole versée.

 

Les  facteurs d’orgues d’église commencent à s'y mettre aussi

 

Et comble de la désinformation il s'en trouve pour prétendre que pouvoir faire varier le tempo c'est "interpréter" la musique. En somme pour eux la musique mécanique doit être interprétée comme avec un instrument mieux que ne l'a écrit le noteur professionnel (les noteurs n'ont sans doute pas de notion du rythme) et surtout ils voudraient  imposer aux autres cette vision restrictive des traditions et de la musique mécanique!

 

En plus tous utilisent ces fichiers midi pour perforer leurs cartons par informatique. On nage donc dans une pure hypocrisie de dictateurs obtus sans aucune logique. 

 A chacun de choisir en fonction de son expérience et de ses capacités et surtout de ses besoins pour une utilisation qui ne sera jamais la même pour tous!

Ma liberté ne s'arrête pas là ou commence la bêtise des autres.

 

 

Un exemple de  fabrication d’orgue d’église avec des techniques modernes

 

Pour ceux qui ont pensé aux possibilités des fichiers MIDI pour leur orgue, accordéon ou autre, la solution en kit
voir http://uli.stille.biz... Treiberplatte (Selbstbautreiberplatte)
- vitesse variable avec la manivelle (en midi)
- sélection sur afficheur
- commandes personnalisées
- suivant la taille (32,64,96,128) ports
- plusieurs canaux (tambour, animations etc)
- extensible

zizanie.jpg



09/10/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres