L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

dimensions d'un clavier

touches piano.jpg

 

Pour faire un sur-clavier (push-up ou keytop) il a été nécéssaire d'étudier la répartition des intervalles des touches noires et blanches (les feintes et les marches).

Les marches sont constituées d'une partie large la palette et une partie échancrée pour laisser la place des feintes: la queue.

 

Même si il y a toujours des exceptions les claviers de 88 notes se sont peu à peu standardisés:

 

En ce qui concerne les dimensions des touches et du clavier des pianos, l' Allemagne a adopté la norme DIN 8996 ("Klaviatur für Pianos und Flügel; Maße") : largeur des palettes des marches 23,6 mm; largeur des feintes 11,5 mm; largeur de l'octave (7 marches), 165,2 mm sans jeux; largeur du clavier (88 touches), 1227.2 mm (+4/-0 mm)

Dans ce cas la largeur des queues des blanches entre les noires ne peut être égale sur la totalité du clavier puisque 5/3 ne vaut pas 7/4.

 

On a donc dans un clavier 88 notes composé de 7 octaves de 7 notes blanches plus deux à gauche (et une feinte décalée vers la droite) et une blanche à droite soit 52 notes blanches de 23.6mm pour une largeur totale de 1227.2mm plus les jeux indispensables pour  que les touches ne frottent pas entre elles. On compte  1231.2 mm maxi, soit  1227.2 mm plus 4mm maxi pour les jeux répartis sur 53 intervalles entre les blanches et 89 intervalles répartis entre les blanches et les noires. Donc un jeu moyen maxi entre blanches de 4 mm/53=0.075 mm et 0.05 moyen.

En France l'empan d'une octave est normalisée à 165mm.

il existe des piano à 85 notes. Ils débutent sur la même note à gauche se sont les trois dernières qui sont supprimées il s'agit donc plus d'une mesure visant l'encombrement que l'économie. Pour fonctionner sur ces pianos ils faut mettre hors service les trois derniers solénoïdes d'un sur-clavier.

 

Pour que les doigts passent entre les noires pour enfoncer les blanches sur la queue, l'échancrure des noires dans la queue des blanches n'est pas centrée sur l'axe de séparation des blanches (sauf entre le sol et le la) mais décalée vers la gauche ou la droite pour régulariser ces intervalles.

 

Pour la partie entre Do et Mi d'une octave  les queues des blanches font 15.93 mm alors que les noires font 11.5mm de largeur. Le jeu maxi ente les notes blanches et noire 4 mm/89=0.045 mm maxi donc 0.03 moyen, les décalages sont de 1.9 mm.

 

Pour la partie entre Fa et Si les queues des blanches font 14.97 mm et les décalages sont de 2.9mm.

 

Plus simple qu'un long discours le dessin:

 

 

 

 

Dans un orgue le clavier est différent les queues et les feintes sont constantes et égales, se sont les largeurs des palettes qui sont différentes et l'octave a une largeur de 164mm (il existe des exemples d'une largeurs d'octaves de 162mm pour les petites mains et voir plus pour les marchés asiatiques).

 

Dans le cas de l'octave standardisée de l'orgue à 164mm, on obtient des palettes de do à mi d'une largeur de:

( ( 164 / 12 ) × 5 ) / 3 soit 22,77 et dans le cas des palettes de fa à si une largeur de ( ( 164 / 12 ) × 7 ) / 4 soit 23,91.

 

Finalement le clavier de l'orgue et celui du piano, qui semblent identiques, sont en réalité différents dans leur conception physique. Peu d'organistes, en sont conscients quand ils passent sur leur piano ou réciproquement peu de pianistes perçoivent une difficulté à jouer sur un orgue.

 

La différence peut rendre incompatible par construction avec un clavier d'orgue dès que ces écarts laissent échapper le piston feutré du solénoïde d'une feinte extrême du clavier.

Un  forum sur le piano où l'on peut en discuter plus techniquement et visionner un clavier conçu selon un empan réduit:

 

Pour finir un article en anglais qui ne dit pas du tout la même chose donc les normes y seraient très différentes??!!

à vérifier. Il est extrait d'un site original de  John Savard qui est spécialisé aussi pour les projections et les codes.

 L'application de ces recommandations au sur-clavier adaptable qui fait jouer des pianos ordinaires. ces pianos sont plus léger à transporter qu'un piano pneumatique et le sur clavier ne pèse que 15kg. Par contre la fixation est importante pour éviter son soulèvement par les solénoïdes si il y en a trop en fonctionnement simultané.

Il utilise également la  technique des mosfets qui permet de faire passer des intensités de courant qui dépassent la capacité initial des cartes midi.

 

 

En  complément une vidéo sur le clavier d'un accordéon:

 

Et on peut alors midifier un accordéon pour jouer avec un piano:

 

Un petit programme pour changer votre clavier d’ordinateur en accordéon.

 

Et comment on a fait connaissance avec l’accordéon midi de Serge Tiberghien au festival de lutherie déjantée.

 

Qui comme un piano ou tout instrument à clavier de 12 notes par octave est toujours faux par construction.

Enregistrer



03/10/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 78 autres membres