L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

L'orgue de barbarie de Bernard et Philippe

La récupération des fournitures pour construire son orgue de barbarie

anciens-modernes.jpg

 

 Les matériaux modernes comme  les matériaux composites ne sont pas encore en vente dans nos magasins de bricolage!

 

 

 

Par contre on peut fabriquer un orgue de barbarie pour une somme modique si on sait utiliser des fournitures récupérées que l'on trouve dans des objets qui finissent leur vie dans les poubelles ou les décharges.

En voici une série d'exemples relevés en vrac sur nos forums:


 - récupération d’axe de tronçonneuse pour un montage/démontage de la manivelle plus facile et rapide  au passage des portes (ainsi que le roulement à bille qui va avec)

 

 -  récupération du cuir dans un pantalon de motard (même troué aux genoux) chez Emaüs pour les soufflets de l'orgue de Bernard permet d'économiser sur une des dépenses les plus importantes dans les fournitures: les peaux.

 

- récupération de roulements pour axes de 10mm dans les rollers trouvés en brocante pour l'axe de manivelle (pas besoin de faire un dessin)

 

- Les ressorts en boudin remplacent avantageusement les ressorts en corde à piano et en forme de compas qui se déforment trop vite et qui grincent, à récupérer dans les grooms de fermeture de porte,  éventuellement dans les fauteuils ou matelas.

 

-  récupération du corian une résine acrylique utilisé pour les plans de travail des cuisines et des hôpitaux. on récupère gratuitement les chutes des évidements pour les éviers 40*40 Cm habituellement mis en décharge, pour faire nos flûtes de pan et plusieurs accessoires comme les paliers de rouleaux presseurs.

 

- la récupération de rouleau d’imprimante  pour faire des économies et éviter de courir après du tube à vide pas toujours disponible pour nos rouleaux entraineurs. Remarquez aussi la pose segmentée qui évite les difficultés pour enfiler l'axe.

 

 

- récupération des roulements pour axes de 5mm (pour les rouleaux presseurs) dans les disque dur de nos ordinateur HS

 

 

 

 

 - récupération d'aimants (très puissants pour la fixation des panières rabattables sur les cotés) également dans le mêmes disques durs HS

 

 

 

Ou d'un lecteur de CD/DVD

 

 

 

 

utilisation des sacs de super marchés à la place de la boursette pour les membranes des vannes dans l'article sur l'intégration des vannes dans le pied de flûte

-   la matrice et le poinçon carré pour faire des cartons à trous carrés, un bon complément des flûtes de pan à trous carrés à partir de lames de rabot HSS usagées

 

-   récupération d’une alimentation de PC pour alimentation de perforatrice en 3, 5 et 12 V ou d'une carte midi.

- dans les axes d'imprimante on trouve des guides à billes pour le guidage des perforatrices

- récupération des vielles poussette ou châssis de tondeuse pour la charrette de l'orgue

 

une poussette ramassée dans les encombrants :

deux coups de scie à métaux

 

la charrette :

un vieux châssis de tondeuse et les roues de poussette

 

 Les vieilles roues de machines à coudre pour faire un volant plutôt qu'une manivelle et donc pour une plus grande régularité de manœuvre

 

Un joint d'aspirateur pour faire l'étanchéité entre un distributeur et la réserve

 

également dans un vieux aspirateur récupération du moteur pour faire une soufflerie d'un coté ou une aspiration de l'autre pour un piano pneumatique ou un harmonium par exemple

 



Un vieux pot à fondue pour faire un bain marie pour la colle chaude (ou encore un chauffe biberon avec un pot à yaourt)

 

 

Le bois en général sur les trottoirs les jours de débarras dans sa commune avant évacuation en déchetterie, je ne sais pas pourquoi je tente toujours d'être très discret.

 

D'une façon général dans les imprimantes ou les photocopieurs au rebut on trouve:

des moteurs pas à pas, des engrenages, des courroies crantées, des tiges de guidage en acier doux et rectifié, des guides à billes, des interrupteurs, des capteurs optiques et divers, toute une quincaillerie de vis , écrous, boulons, rondelles, ressorts, goupilles élastiques, clips, etc... toute une quincaillerie dont nos perforatrices et nos orgues sont particulièrement friands qu'il faut démonter, trier, étiqueter et stocker et surtout retrouver pour les utiliser.

 

Le carton pour faire nos cartons perforés peut sans inconvénients provenir des intercalaires de palettes de super marchés ou des packs de bières ou tout emballage dont le grammage se rapproche de nos cartons achetés en bobine. Il suffit de pratiquer la méthode du double encollage de l’article sur le pliage du carton.

 

On a même  parlé de récupération de vannes électropneumatiques dans les sphygmomanomètres (appareils de prise de tension artérielle) et de pompes à air dans les appareils de ventilation en pression positive continue (pour lutter contre les apnées du sommeil) mais là ce sont des appareils assez rares en déchetterie.

 

tintin-recyclage.jpg

Enregistrer

Enregistrer



03/10/2014
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 82 autres membres